• Accueil
  • 01AS
  • 02recherche

  • 03espoir renat
  • 04indice
  • 05Manoeuvre
  • 07Reconnaissance
  • 07Reconnaissance
  • 08reconnaissance14
  • 09Synd

Répartition des Profs d'Ecole stagiaires

A l'occasion de la journée d'accueil des PES du Loiret, certains nous ont signalé une commission de révision de leurs départements d'affectation. D'autres ne savaient pas à qui s'adresser, nous avons interrogé le Rectorat.

Lors de l'audience que Madame la Rectrice a bien voulu accorder au Sgen-CFDT le 4 juillet, le problème de la répartition des PE stagiaires dans l’académie a été abordé avec le cas d’une collègue reçue au CRPE cette année, domiciliée dans le Loiret, près de Montargis, ayant 4 enfants de moins de 12 ans, propriétaire de son logement, dont le mari est employé depuis des années dans le Loiret, sans possibilité de déménager : elle demandait une affectation comme stagiaire dans le Loiret, département déficitaire (son 1er choix), mais se trouvait affectée en Eure-et-Loir (son 4ème vœu). Sachant que des lauréats d’autres régions plus à l’Ouest avaient de grands risques d’être affectés dans l’Est du Loiret, elle avait demandé une révision de son affectation.

Ce cas illustre les interrogations du Sgen-CFDT sur le fait que le barème permettant de répartir les stagiaires dans l’Académie, s’appuie, selon la lecture que le Rectorat fait du décret, sur le seul rang de classement au concours. Chacun sait que cela date d’une époque où l’entrée dans le métier se faisait très jeune, aujourd’hui de nombreux stagiaires ont charge de famille. Nous savons que, néanmoins, d’une part dans quelques cas particuliers, il est possible d’obtenir un transfert de scolarité sur le site d’Orléans, et d’autre part l’Eure-et-Loir était également déficitaire en juillet (mais il ne le serait plus ?).

Nous, au Sgen-CFDT, pensons que les termes restrictifs du décret n’excluent pas la possibilité d’une prise en compte des situations familiales au niveau académique.

A l'issue de la commission de révision des départements d'affectation, si celle-ci a bien lieu, nous souhaitons être destinataires des modifications d'affectations qui pourraient être décidées.

De plus, le Sgen-CFDT Orléans-Tours renouvelle sa demande d'un Groupe de Travail sur les critères de répartition des stagiaires.

Accueil stagiaires à partir du 26 août

A l'Université d'Orléans le 26 août, la Rectrice de l'Académie d'Orléans-Tours accueille les stagiaires enseignants du 2nd degré et CPE.

Toutes les dates de rentrée 2016-2017 dans les 6 centres de formation de l'ESPE Centre Val de Loire pour tous les masters MEEF "1er degré", "2d degré", "Encadrement Éducatif" et "Pratiques et Ingénierie de la Formation". Les informations seront amenées à être complétées dans les prochains jours : https://www.univ-orleans.fr/espe/dates-de-rentr%C3%A9e-%C3%A0-lespe

Le Sgen-CFDT Orléans-Tours sera présent pour proposer ses services aux collègues entrant dans le métier ou stagiaires dans un nouveau corps.


STAGIAIRES DU 2nd DEGRE :
ACCUEIL le 26 août à l'Université d'Orléans

 Pour vous accompagner durant votre année de stage :

  • Découverte du fonctionnement de l’administration
  • Prise en charge des classes
  • Evaluations : M2 disciplinaire, visites, titularisation...
  • Relations avec la hiérarchie
  • Mutations, reclassement …


STAGIAIRES DU 1ER DEGRE :
ACCUEIL le 29 août sur le site Bourgogne de l'Espé à Orléans

Puis les élu-e-s du Sgen CFDT tiendront une
PERMANENCE CHAQUE MOIS
dans les différents sites de l'Espé de l’académie :

 Premières permanences :

  • Orléans, site Bourgogne : jeudi 8 septembre, de 12h à 13h30, dans le hall. (Pascale et Flore)

  • Orléans, site Saint Jean : lundi 5 et jeudi 8 septembre, de 12h à 13h30, à la cafétéria. (Claire et Marie-Agnès)

  • Blois : jeudi 15 septembre, de 9h à 13h. (Frédéric)

  • Tours Fondettes : jeudi 8 septembre, de 9h à 13h. (Frédéric)

 Voir aussi sur le site Sgen+ http://sgenplus.cfdt.fr/metier/stagiaires/

Rencontre du 23 mars avec le DAFOP

 Rencontre avec le Délégué Académique à la Formation Professionnelle  le 23 mars 2016

 Suite à l’enquête que nous vous avions adressée en janvier sur vos quatre premiers mois d’exercice et à vos réponses, trois représentants du Sgen-CFDT avaient rencontré le directeur de l’ESPE le 8 février (cf. compte rendu du 11 mars 2016).

 Le 23 mars, nous avons obtenu un rendez-vous auprès du délégué académique à la formation professionnelle (DAFOP) pour lui exposer les difficultés recensées.

 Nous avons abordé les points suivants :

  • Le service des stagiaires
  • La formation des stagiaires 18 h.
  • L’écrit réflexif
  • Les stagiaires des disciplines "rares"
  • Les frais de déplacement

 Lire notre compte-rendu en pièce jointe.

Pièce(s) jointe(s):
FichierTaille du fichier
Télécharger ce fichier (Rencontre avec le DAFOP.pdf)Rencontre avec le DAFOP.pdf887 Ko

Audience avec la nouvelle Rectrice

Compte-rendu de l’audience du 18 octobre 2016

accordée par Madame la Rectrice de l’Académie d’Orléans-Tours

La nouvelle Rectrice, Mme Katia BEGUIN, a reçu le Sgen-CFDT Orléans-Tours en présence du Secrétaire Général du Rectorat, M. Michel DAUMIN, et de son Directeur de Cabinet, M. Dominique MALROUX.

La délégation du Sgen-CFDT Orléans-Tours était composée de : Anne HEDDE, Secrétaire Académique adjointe et conseillère fédérale, Yann MASSINA, responsable académique pour les équipes de direction, Barkaroum REAILLI, secrétaire fédérale et Trésorière, Bernadette ROBIN, responsable académique des COP et DCIO, et Michel de PEYRET, Secrétaire académique et membre du CTA.

L'audience a duré de 11 h 10 à 13 h 10. Mais la Rectrice a dû se retirer à 12 h 45.

En préambule, la Rectrice a fait allusion à la « protestation solennelle » du syndicat pour ne pas avoir eu rapidement de réponse à sa demande d’audience (Cf. Déjà fâché avec la nouvelle Rectrice ?).

Au nom du syndicat, le Secrétaire académique a remercié la Rectrice d’avoir accordé cette audience, lui a souhaité la bienvenue dans l’Académie, et expliqué rapidement pourquoi notre expression de mauvaise humeur est celle d’un syndicat général et anti-corporatiste, mais soulignant que l’incident est clos et que l’essentiel est d’ouvrir un dialogue franc et constructif. Puis il a rappelé les sujets sur lesquels Le Sgen-CFDT demande audience à la nouvelle Rectrice.

Notre compte-rendu est en pièce jointe.

Les six points prévus ont été abordés :

·          L’avenir du Collège Jean Moulin à Chartres, fortement menacé par les projets du CD d’Eure-et-Loir

·          Le statut des GRETA au regard de la Région Centre Val de Loire qui les considère à tort comme des GIP avec un fonctionnement spécifique alors que la formation permanente est une mission des EPLE.

·          Le besoin d’un temps de concertations régulières pour la mise en œuvre concrète de la réforme du Collège (organisation et suivi des EPI, de l’AP, des parcours, de l’évaluation etc.)

·          Les suites de notre demande de Groupe de Travail sur les règles de répartition et d’affectation des
Professeurs d’Ecole stagiaires
dans l’académie

·          Les conséquences de la restructuration des CIO

·          Les conséquences possibles de la  situation financière de l'Université d'Orléans.

 

 

Pièce(s) jointe(s):
FichierTaille du fichier
Télécharger ce fichier (Compte-rendu de l'audience du 18 10 2016.pdf)Compte-rendu de l'audience du 18 10 2016.pdf609 Ko